Le centre est plus verdoyant que ce que l'on pourrait imaginer

Aussi nous limiterons-nous à citer les lieux et arbres qui mériteraient d’être qualifiés de remarquables comme cet érable argenté (Acer saccharinum) planté rue de Huy, dans la propriété Moes aujourd’hui parking du magasin Match ; ces superbes platanes (platanus) qui ornent la place du Roi Albert 1er ; ces pins blancs (Pinus strobus), hêtres pourpres (Fagus sylvatica purpuréa) des rue Charles Lejeune et avenue Joachim ; ce bel érable sycomore (Acer pseudoplatanus) de la rue des Wérixhas ; cet autre beau hêtre (Fagus sylvatica purpurea) qui fait la joie des pensionnaires des " Heures Paisibles ", rue Sous-le-Château ; ce châtaignier commun (Castanea sativa), arbre âgé de 200 à 250 ans qui occupe l’actuelle cour de l’Hôtel de Police.

 

 

Tous les Waremmiens connaissent, sans toutefois toujours estimer correctement son âge, le magnifique tilleul dont l’épaisse frondaison cache en partie la façade de la maison de Maître Réard, avenue Leburton. Maurice Joachim, dans Les Cahiers Waremmiens n°10, écrit : " beaucoup pensent qu’il a été planté à l’occasion de notre indépendance, il y a 150 ans. Une ancienne carte illustrée ne l’appelle-t-elle pas : " l’arbre de l’indépendance " ? En réalité, poursuit notre historien local, il est beaucoup plus ancien. Lorsque les troupes françaises eurent battu les Autrichiens en 1792 et que leur occupation de la Principauté de Liège sonna le glas pour celle-ci, une des unités révolutionnaires vint s’installer à Waremme. Dès le lendemain de leur arrivée, les Français décidèrent de planter un arbre de la liberté. Cet arbre disparut quelques temps après dans des circonstances restées mystérieuses et on en replanta un autre à l’occasion de l’anniversaire de la République le 22 septembre 1797. c’est celui-là qui, depuis quasi deux siècles, orne l’entrée de la rue de Liège " aujourd’hui rebaptisée avenue Edmond Leburton.

 

 

Ajoutez à cela que nombre de quartiers sont plantés de rangées d’arbres qui en font de véritables avenues où il fait bon flâner ; que sur la plupart des places les citadins peuvent profiter de l’ombre offerte par tel ou tel beau grand arbre et vous comprendrez vite qu’à Waremme, il fait bon vivre et que la cité fleurie est bien plus verte qu’on pourrait le croire.

 

 

 

 

Le parc des mayeurs

Actions sur le document
 
Ville de Waremme © 1999-2016 – info@waremme.be
Éditeur responsable : Administration communale de Waremme
Date de 1ère mise en service : 01/02/1999