Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / ‘J’peux pas, j’ai Mammo’
Actions sur le document

‘J’peux pas, j’ai Mammo’

Nouvelle campagne de sensibilisation au Mammotest

Actuellement, moins de 10 % des femmes de 50 à 69 ans à Bruxelles et en Wallonie acceptent l’invitation du gouvernement à bénéficier d’un dépistage gratuit du cancer du sein. Ce chiffre est très en dessous des recommandations européennes. C’est la raison pour laquelle nous lançons la campagne ‘J’peux pas, j'ai Mammo’ à Bruxelles et en Wallonie.
L'objectif : convaincre le plus de femmes âgées entre 50 et 69 ans à participer au programme gouvernemental de dépistage du cancer du sein.

Le Mammotest : un dépistage gratuit du cancer du sein

Le Mammotest est une mammographie de dépistage bisannuelle gratuite pour toutes les femmes belges âgées entre 50 et 69 ans, organisé par le gouvernement. Si vous habitez en Flandre, vous recevez une invitation vous proposant un rendez-vous. Si vous habitez à Bruxelles ou en Wallonie, une invitation vous est envoyée vous demandant de prendre rendez-vous dans une unité de mammographie agréée. Chaque année, plus de 11 000 personnes en Belgique sont touchées par le cancer du sein. Grâce au Mammotest, le cancer du sein peut être détecté à un stade précoce, avant même l'apparition des premiers symptômes. Une détection précoce signifie des traitements moins lourds et un taux de survie plus élevé. 

Moins d’1 femme sur 10 se fait dépister

Le faible taux de participation au programme officiel de dépistage du cancer du sein à Bruxelles et en Wallonie est un point sensible depuis des années. En 2019, le taux de participation était de 54,1 % en Flandre, de 9,6 % à Bruxelles et seulement de 5,4 % en Wallonie et dans la Communauté germanophone. Il est pourtant recommandé d’atteindre un taux de participation de 75 % au niveau européen. Les chiffres sont particulièrement bas à Bruxelles et en Wallonie. Il est dès lors grand temps que nous fassions quelque chose à ce sujet. 

Soyez prévoyantes, répondez positivement à cette invitation gratuite et prenez rendez-vous !

À Bruxelles et en Wallonie, les femmes optent plus souvent pour un dépistage dit ‘opportuniste’, un dépistage effectué en dehors du programme de dépistage organisé par les pouvoirs publics. Think Pink soutient le dépistage gouvernemental en raison de sa garantie de qualité grâce notamment, à la double lecture indépendante : deux radiologues spécialisés visionnent les images indépendamment l'un de l'autre. En cas de doute, il est fait appel à un troisième spécialiste. Par ailleurs, la participation au programme de dépistage gouvernemental est entièrement gratuite. Cette campagne ludique de sensibilisation ‘J’peux pas, j'ai Mammo’, a été conçue afin de convaincre davantage de femmes de l'importance du dépistage. Notre message ? Répondez positivement à cette invitation, prenez rendez-vous et faites-vous dépister.

 

Toutes les infos : https://www.think-pink.be/