Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / COVID-19 : dernières mises à jour
Actions sur le document

COVID-19 : dernières mises à jour

Le Comité de concertation baisse l’âge d’obligation de port du masque, limite les activités en intérieur et prend des mesures concernant l’enseignement
Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo 3-12-2021

 
Le Comité de concertation a abordé aujourd’hui la situation épidémiologique dans notre pays. Afin de réduire la pression qui pèse sur les soins de santé, il a été décidé de limiter les activités à l’intérieur, de faire débuter les congés de Noël pour l’enseignement maternel et primaire de manière anticipée le 20 décembre et de passer à un enseignement hybride dans l’enseignement secondaire. Il est également demandé à chacun de limiter autant que possible ses contacts en intérieur.
 
Le Comité de concertation constate que le nombre de contaminations poursuit sa progression à la hausse, tout comme les hospitalisations et la pression sur les hôpitaux.
Aujourd’hui, quatre lits aux soins intensifs sur dix sont occupés par des patients atteints du coronavirus, alors que 220 lits ont dû être fermés faute de personnel soignant.
Par ailleurs, le taux de reproduction est encore supérieur à 1, ce qui signifie que l’épidémie continue de progresser, de même que la pression sur les soins de santé. 

Pour diminuer ce nombre important de contaminations et ramener au plus vite à un niveau acceptable la pression sur le secteur des soins, le Comité de concertation a pris les décisions suivantes : 

1. Obligation du port du masque à partir de 6 ans 
Là où le port du masque est déjà obligatoire, il l’est à présent à partir de l’âge de six ans. 

2. Limitation des contacts sociaux 
Il est fortement recommandé de limiter au maximum les contacts sociaux et de se rencontrer de préférence à l’extérieur. L’utilisation d’autotests est recommandée. 

3. Enfants et enseignement 
Les congés de Noël pour l’enseignement maternel et primaire débuteront une semaine plus tôt, à savoir le 20 décembre. 

L’enseignement secondaire sera organisé sous forme hybride jusqu’aux examens. Les élèves qui n’ont pas accès à des outils numériques pourront bénéficier d’un enseignement à distance au sein de l’école. 

Par ailleurs, à partir du 6 décembre une série de mesures destinées à rendre l’environnement scolaire plus sûr entreront en vigueur, à savoir : 
-    l’obligation d’utiliser un appareils de mesure du CO2 dans chaque classe et local où se réunissent de nombreuses personnes; 
-    la mise en œuvre d’un nouveau protocole selon lequel une classe sera fermée dès que de deux enfants seront contaminés ;
-    l'obligation générale du port du masque à partir de 6 ans ; l’interdiction de toutes les activités parascolaires ; 
-    La recommandation aux parents de réaliser un (auto)test de leurs enfants régulièrement.

L’enseignement artistique à horaire réduit suit les mêmes règles que celles applicables à l’enseignement primaire et secondaire. 

Un enseignement en présentiel sera organisé pour les élèves les plus vulnérables – certainement dans l’enseignement spécialisé. Les ministres de l’Enseignement en détermineront les modalités. 

La task force Vaccination progressera rapidement au niveau de la vaccination des enfants de moins de 12 ans, étant donné l’importance de la vaccination pour relever le défi épidémiologique au sein de l’enseignement.

4.Rassemblements privés en intérieur
Tous les regroupements et activités privés à l’intérieur sont provisoirement interdits, en ce compris les activités organisées, mais à l’exception :
-    Du sport
-    Des regroupements au domicile privé ou dans un logement touristique de faible capacité, 
-    des mariages et des funérailles.

5. Événements publics en intérieur
À partir du samedi 4 décembre, les événements rassemblant plus de 4 000 personnes ne peuvent plus avoir lieu.

À partir du lundi 6 décembre, les événements, représentations culturelles et autres, ainsi que les congrès à l’intérieur sont autorisés dans les conditions suivantes : 
-    maximum 200 visiteurs
-    public assis
-    avec port du masque
-    utilisation du Covid Safe Ticket à partir de 50 visiteurs

Les cinémas peuvent accueillir maximum 200 personnes par salle, moyennant le respect d’une distance de 1,5 m entre chaque groupes.

6. Événements publics en extérieur
Le Comité de concertation rappelle que les organisateurs sont responsables des mesures de gestion de la foule.
Le Comité demande aux pouvoirs locaux de contrôler ces mesures de manière stricte. Si ces mesures ne peuvent être respectées, les événements doivent être annulés.

7. Télétravail
L’obligation de télétravail est maintenue, avec maximum un jour de présence sur le lieu de travail par semaine. Les « team building » et autres fêtes sur le lieu de travail sont interdits.

8. Horeca
Les heures d’ouverture dans le secteur de l’Horeca sont limitées de 5 heures du matin à 23 heures.

9.Compétitions sportives en intérieur
Les compétitions sportives à l’intérieur doivent être organisées sans public. Les participants mineurs peuvent être accompagnés par deux adultes.

Ces mesures entrent en vigueur le samedi 4 décembre 2021.

Le Comité de concertation réévaluera la situation épidémiologique au cours de la semaine du 20 décembre.

Vous trouverez plus d’informations sur : https://centredecrise.be/fr/newsroom/le-comite-de-concertation-baisse-lage-dobligation-de-port-du-masque-limite-les-activites
 


Le Comité de concertation adopte des mesures hivernales à effet immédiat - Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo 26-11-2021


Le Comité de concertation a constaté aujourd'hui que la situation du coronavirus dans notre pays se détériorait rapidement avec à la clé une surcharge du système des soins de santé, l’absentéisme du personnel soignant et le report des soins aux patients. Le Comité de concertation a donc décidé d'adopter un nouvel ensemble de mesures hivernales qui limiteront le nombre de contacts.

Le Comité de concertation a donc pris une série de décisions visant à ralentir la propagation du virus et à rendre la charge de travail dans les soins plus gérable. Ces mesures seront évaluées le 15 décembre.

1. Vaccinations supplémentaires

Après le vaccin de rappel pour les groupes cibles vulnérables et spécifiques, tels que les 65 ans et plus, les prestataires de soins, les personnes immunodéficientes, les personnes vaccinées avec Johnson & Johnson, c’est l'ensemble de la population qui doit recevoir au plus vite une dose de vaccination supplémentaire.
L'objectif maximal est que les citoyens reçoivent une dose de rappel du vaccin à ARNm quatre mois (Johnson & Johnson et AstraZeneca) ou six mois (Pfizer et Moderna) après leur dernière dose.

Comité de concertation demande que le plan opérationnel fondé sur des données scientifiques que la CIM Santé publique élaborera d'ici le 27 novembre soit mis en œuvre dès que possible, afin que la capacité de la campagne de vaccination soit rapidement et significativement augmentée et qu’un maximum de personnes puissent être vaccinées avant Noël. Ces personnes pourront s’inscrire de manière flexible, comme par exemple par l'application QVAX.
Compte tenu de l'approbation récente de l'AEM, le Comité demande que le Conseil supérieur de la santé et le Comité consultatif de bioéthique remettent leur avis dans les plus brefs délais en vue de l'éventuel lancement, sur une base volontaire, de la vaccination des enfants de 5 à 11 ans.

2. Mesures hivernales

Réunions privées

  • Les réunions privées à l'intérieur sont interdites, à l'exception des mariages et des funérailles (réception après la cérémonie). Ceux-ci doivent être organisés avec le CST à partir de 50 personnes à l'intérieur et 100 personnes à l'extérieur. Les modalités valables pour l’Horeca s'appliquent, bien que danser avec un masque est autorisé.
  • Cette disposition ne s'applique pas aux réunions qui se tiennent dans les domiciles privés. Le Comité encourage vivement le recours aux autotests lors de la réception d'invités au domicile privé.
  • L'utilisation du CST ne s'applique pas aux réunions privées organisées au domicile privé, sauf en cas de recours à des activités Horeca proposées par un professionnel.
  • S'il est fait appel à des services Horeca professionnels, ce service est également limité entre 5 heures et 23 heures, à l'exception des mariages.


Activités Horeca

  • Le nombre maximum de personnes par table est limité à [6. Un ménage peut partager une table, peu importe la taille de ce ménage.
  • Seules les places assises à table sont autorisées.
  • Les heures d’ouverture sont limitées et s’étendent de 5 heures du matin à 23 heures.


Discothèques et dancings

  • Les discothèques et les dancings doivent fermer.


Événements publics

  • Événements publics à l’intérieur : seules les places assises sont autorisées, conformément à la règle du CST assorti du port du masque.
  • Événements publics à l’extérieur : si les organisateurs ne respectent pas les règles de distanciation sociale et le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque groupe, leur événement sera fermé.
  • Les modalités applicables dans le secteur de l’Horeca sont également valables pour les évènements.
  • La date effective d’application des mesures concernant les événements organisés par des professionnels est le 29 novembre.


Foires commerciales

  • Le Comité confirme l’obligation de port du masque lors des foires commerciales.
  • Les entités fédérées prennent les dispositions réglementaires nécessaires en vue d’une utilisation généralisée du CST lors de ces foires commerciales.


Compétitions sportives

  • Les compétitions sportives organisées en intérieur, tant amateurs que professionnelles, peuvent uniquement avoir lieu sans public. Les participants jusqu'à l'âge de 18 ans accomplis peuvent toutefois être accompagnés par leurs parents.


Enseignement obligatoire

Les ministres de l’Enseignement mettront en place un ensemble de mesures concernant notamment :

  • l’obligation de port du masque ;
  • la qualité de l’air et l’amélioration de la ventilation ;
  • la séparation des groupes de classes ;
  • la recherche des contacts à haut risque (tracing et dépistage) ;
  • des activités extrascolaires.

Les ministres de l’Enseignement et de l’Enseignement supérieur sont invités à formuler des propositions supplémentaires sur la base de la concertation avec les organisations faîtières et les syndicats.

Activités de jeunesse

  • Les ministres de la Jeunesse sont invités à formuler pour le 29 novembre au plus tard des propositions supplémentaires sur les restrictions et les mesures de sécurité à respecter lors d’activités de jeunesse dans les espaces intérieurs, compte tenu des risques épidémiologiques liés au mélange de jeunes de différentes classes et écoles.


Télétravail

  • La période durant laquelle les travailleurs peuvent se rendre au maximum une seule fois sur leur lieu de travail est étendue jusqu’au 19 décembre, en lieu et place du 12 décembre.
  • La période à partir de laquelle les travailleurs pourront retourner maximum deux fois par semaine sur leur lieu de travail commence ainsi le 20 décembre.
     
  1. Respect des mesures

    Les services de police et d’inspection sont chargés d’intervenir de manière stricte s’ils constatent un non-respect des mesures.
    Il est demandé aux ministres compétents et aux bourgmestres de transmettre les informations nécessaires en la matière aux services de police et de d’inspection.
     
  2. Pour clôturer : trois consignes pour rester en sécurité
  • Limitez vos contacts. Adaptez votre comportement et faites preuve d’une grande prudence, surtout en présence de personnes vulnérables. Si vous voulez quand même voir des amis, faites-le de préférence à l’extérieur.
  • Utilisez des autotests. Si vous invitez néanmoins des personnes chez vous, passez un autotest et portez un masque. Pour mettre toutes les chances de votre côtés. Les autotests sont disponibles en pharmacie et dans les supermarchés.
  • Ventilez. Veillez à ce que les espaces intérieurs soient suffisamment ventilés. Une habitude à prendre qui est quoi qu’il en soit saine, mais encore plus en ces moments de circulation du coronavirus.


Vous trouverez plus d’informations sur : Le Comité de concertation adopte des mesures hivernales à effet immédiat

 

Comité de concertation : port du masque étendu et télétravail obligatoire- communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo 17-11-2021

Le Comité de concertation a discuté de la situation de la pandémie de coronavirus dans notre pays et s’est accordé sur une série de nouvelles mesures de protection.

Le port du masque obligatoire est ainsi étendu et le télétravail rendu obligatoire. Seul leur strict respect nous permettra d’éviter un nouveau confinement.
Le nombre de contaminations, d’hospitalisations et de patients en soins intensifs a presque doublé au cours des deux dernières semaines.
Afin d’éviter un engorgement de notre système de soins de santé et de permettre un fonctionnement aussi normal que possible de notre l’enseignement et notre économie, le Comité de concertation a pris plusieurs mesures de protection. 

1.    Distance de sécurité et limitation des contacts sociaux

Il est absolument primordial que les citoyens respectent les règles de base, qui permettent d’empêcher la propagation du coronavirus.
Il s’agit notamment de respecter la distance de sécurité de 1,5 mètre et de limiter le nombre de contacts sociaux.
Le Comité de concertation recommande vivement de limiter au maximum les contacts sociaux et d’organiser de préférence ces contacts à l’extérieur.

2.    Port du masque obligatoire étendu

Le Comité de concertation a décidé de généraliser le port du masque, qui sera désormais obligatoire dans les situations suivantes :
-    dans les espaces fermés des transports en commun et des transports collectifs organisés ; 
-    pour les professions médicales et non médicales ;
-    dans les établissements de soins ;
-    dans les établissements et lieux où sont organisées des activités horeca ;
-    dans le cadre d’événements, tant en intérieur qu’en extérieur et quelle que soit l’ampleur de l’événement ;
-    dans les magasins et centres commerciaux ;
-    dans les espaces accessibles au public des entreprises, des administrations publiques ; 
-    dans les bâtiments publics et les tribunaux ;
-    dans les bibliothèques, les ludothèques et les médiathèques ;
-    dans les espaces accessibles au public d’établissements appartenant au secteur culturel, festif, sportif, récréatif et événementiel ;
-    dans les centres de fitness ;
-    dans les lieux de culte.

Le port du masque est obligatoire à partir de 10 ans. En ce qui concerne l’enseignement, les communautés décident d’introduire ou non le port du masque obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans.
Le masque peut uniquement être retiré de manière occasionnelle pour manger et boire assis, et lorsque le port du masque est impossible en raison de la nature de l’activité, comme lors d’activités sportives.

3.    Covid Safe Ticket+

Le Covid Safe Ticket est un preuve de vaccination complète, de l’obtention d’un test PCR négatif ou d’un certification de rétablissement. Il donne par exemple accès aux événements et aux établissements horeca. 
Le Comité de concertation a décidé que dans les endroits ou lors d’événements où le Covid Safe Ticket était applicable, le port du masque était également obligatoire. Le Covid Safe Ticket et le port du masque sont donc requis. 
Le Covid Safe Ticket et le port du masque sont obligatoires dans les situations suivantes :
-    pour les événements publics et réunions privées de plus de 50 personnes à l’intérieur ou de plus de 100 personnes à l’extérieur ; 
-    dans les établissements horeca (y compris les événements privés qui y ont lieu) ;
-    dans les salles de théâtre, de concert, music-halls, cabarets et autres salles de spectacles, les salles polyvalentes qui accueillent des activités culturelles, les cirques en intérieur, les cinémas, les musées et les parcs d’attractions et autres parcs à thème (intérieurs). 

Les discothèques et les dancings qui ne veulent pas imposer le port du masque, sont obligés de demander à leurs clients de présenter le Covid Safe Ticket et d’effectuer un autotest sur place. Donc Covid Safe Ticket + autotest.

4.    Télétravail obligatoire

Le télétravail devient obligatoire dans le secteur privé et dans toutes les administrations publiques, sauf si la nature de la fonction ou la continuité des activités ne le permettent pas. Un jour de présence au travail par membre du personnel est autorisé. À partir du 13 décembre, le nombre de jours de retour au travail sera porté à maximum deux par membre du personnel.
Cette mesure doit aider à réduire le nombre de contacts, également dans les transports en commun.
Un registre mensuel électronique devra être tenu et mis disposition via le portail de la sécurité sociale.

5.    Généralisation de la dose supplémentaire

Toutes les personnes intégralement vaccinées auront bientôt la possibilité de recevoir une dose complémentaire de rappel.
Plusieurs groupes cibles – parmi lesquels les personnes de plus de 65 ans, les personnes immunodéprimées ou vaccinées avec le vaccin Johnson & Johnson – ont déjà eu la possibilité de recevoir de cette dose de vaccin supplémentaire. C’est maintenant au tour du reste de la population. 
La campagne de vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans sera lancée dans les meilleurs délais, dès réception de l’avis favorable du Conseil supérieur de la santé et du Comité consultatif de bioéthique, et après approbation par l’Agence européenne du médicament. Cette vaccination se fera sur base volontaire.

6.    Ventilation

Afin de surveiller correctement la qualité de l'air dans les écoles et les entreprises, le Comité de concertation demande aux ministres régionaux de l’Enseignement et du Travail de veiller à ce que des compteurs de CO2 soient installés rapidement et de manière générale dans tous les locaux des écoles et des entreprises où se rassemblent un grand nombre de personnes.
Les mesures entreront en vigueur le 20 novembre 2021 et seront applicables jusqu'au 28 janvier 2022. Le Comité de concertation se réunira début janvier pour évaluer les mesures.
Vous trouverez plus d’informations sur : https://centredecrise.be/fr/newsroom/comite-de-concertation-port-du-masque-etendu-et-teletravail-obligatoire 
 

Comité de concertation : port du masque obligatoire, Covid Safe Ticket et télétravail pour lutter contre la vague automnale 26-10-2021

Comité de concertation a discuté ce jour de la situation épidémiologique. L'extension de l'obligation du port du masque, le Covid Safe Ticket et le télétravail doivent enrayer la circulation accrue du virus.
Ces mesures suivantes entrent en vigueur le vendredi 29 octobre.

1. Extension de l’obligation du port du masque

L'obligation actuelle du port du masque, par exemple dans les transports publics et dans les métiers de contacts médicaux et non médicaux, est étendue à une obligation générale de port du masque dans les espaces intérieurs suivants :

  • magasins et centres commerciaux ;

  • établissements de soins ;

  • zones accessibles au public dans les entreprises, bâtiments publics, bâtiments judiciaires

  • établissements destinés à des activités culturelles, festives, sportives et récréatives, y compris les théâtres, les salles de concert, les cinémas, les musées, les parcs d'attractions et à thème couverts, les centres de fitness couverts et les centres sportifs ;

  • bibliothèques, ludothèques et médiathèques ;

  • centres de culte

Le port du masque n’est pas obligatoire dans les endroits où le Covid Safe Ticket est utilisé.

2. Le Covid Safe Ticket

Pour les événements publics, le gouvernement fédéral impose l'utilisation du Covid Safe Ticket pour les événements à partir de 200 personnes à l'intérieur et 400 personnes à l'extérieur. En cas d’utilisation du Covid Safe Ticket, l'obligation du port du masque tombe.
Les entités fédérées s’engagent à rendre obligatoire à partir du 1er novembre l’application du Covid Safe Ticket dans tous les établissements de l’horeca et de fitness de notre pays. Pour le personnel, le port du masque sera obligatoire à partir du 29 octobre.

3. Télétravail

Le télétravail est fortement recommandé pour tous les membres du personnel des entreprises, des associations et des prestataires de services. Sauf si cela s’avère impossible en raison de la nature des activités de l'entreprise ou de la prestation des services.
L’extension du télétravail doit réduire le nombre de contacts sur le lieu de travail et dans les transports publics.

4. Politique de testing

Le testing et le tracing des contacts demeurent des lignes de défense cruciales. Dans le même temps, il faut éviter de surcharger les médecins généralistes.
Par conséquent, le Comité a décidé que les centres de test resteraient temporairement ouverts pendant la période hivernale.
La capacité du suivi des contacts est également assurée, afin que les personnes dont le test est positif soient contactées le plus rapidement possible. Les autorités régionales prennent toutes les initiatives nécessaires à cette fin.

5. Troisième dose du vaccin

Le Comité demande aux ministres de la Santé publique d'organiser l'administration d'une dose de rappel pour toute la population, dès que la nécessité de cette troisième dose sera scientifiquement prouvée.

Le Comité prend acte de la décision du gouvernement fédéral de déclarer la situation d’urgence épidémique pour une durée maximale de trois mois, et approuve cette décision.
Les entités fédérées peuvent toujours prendre des mesures qui vont au-delà du socle fédéral.

Vous trouverez plus d’informations sur : https://centredecrise.be/fr/newsroom/comite-de-concertation-port-du-masque-obligatoire-covid-safe-ticket-et-teletravail-pour  ·

 

 

 

 

 


Comment réaliser un autotest COVID-19?

FAQ Covid Safe Ticket

FAQ évènenement

Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 28 octobre 2021 portant les mesures de police administrative nécessaires en vue de prévenir ou de limiter les conséquences pour la santé publique de la situation d'urgence épidémique déclarée concernant la pandémie de coronavirus COVID-19

Consultez l’arrêté du Bourgmestre sur l'abrogation du port du masque .

Fonctionnement des autotests